CIMG8329

A Puyo, je rencontrai Cristina Terry Lobo, veterinaire et coordinatrice des volontaires au sein du refuge pour animaux de Yana Cocha.

De nationalite espagnole et veterinaire de formation, Cristina est en Equateur et travaille au sein du refuge Yana Cocha depuis 9 mois.

Tout a commence il y a quelques temps pour Cristina.

A la suite de ses etudes de veterinaire en Espagne, Cristina commence par travailler dans un cabinet pour soigner, classiquement, chiens, chats et autres animaux domestiques.

Pourtant, passionnee par la faune africaine et souhaitant travailler en Afrique, Cristina entreprend tres vite une specialisation en soins pour animaux sauvages.

Durant cette annee de specialisation, elle realise son stage pratique au sein d’un refuge pour singes en Angleterre. C’est le coup de foudre pour cette espece a laquelle elle souhaite desormais consacrer sa carriere.

Ayant appris l’existence d’un poste vacant au sein de la fondation Yana Cocha, elle postule et est engagee en tant que veterinaire pour le centre et responsable des volontaires venant chaque annee du monde entier travailler dans ce refuge.

Cristina travaille desormais depuis 9 mois au sein de Yana Cocha pour son plus grand plaisir.

 

Le centre Yana Cocha a ete fonde par la famille equatorienne Flores Paredes au depart comme une ferme ecologique.

Mais devant les nombreux trafics ilegaux dont sont victimes les animaux d’Amazonie en Equateur, le centre a commence peu a peu a recueillir des animaux avant de devenir officiellement refuge en 2006.

Aujourd’hui, le centre de 8 hectares est divise en deux: 4 hectares consacres aux animaux et 4 hectares consacres a la reforestation.

Les animaux arrivent de diverses manieres: dons de certaines familles equatoriennes ne parvenant plus, par exemple, a gerer un singe devenu agressif…Mais ils sont le plus souvent amenes par la police les confisquant a des hotels, zoos, cirques, centres touristiques les detenant dans des conditions inhumaines ou recuperes sur les routes.

Au total, 150 a 200 animaux, primates, felins, oiseaux etc…sont aujourd’hui heberges au sein du centre Yana Cocha.

Parmi les especes presentes, citons poissons d’Amazonie, sangliers, caimans, singes, serpents, tortues, tigres, pumas, perroquets, aras…

Le processus de soin est toujours le meme: recuperation des animaux, soins, et liberation de certains dans la foret…en particulier les animaux vivant sans grand contact avec l’humain et n’ayant pas eu le temps, pendant la periode de soins, de devenir dependant au contact humain.

Un espace au sein du centre est d’ailleurs exclusivement consacre a la liberation des animaux, permettant de tester, en conditions reelles, leur capacite de survie dans la nature.

 

A cote de ce travail aupres des animaux, le centre realise egalement d’autres activites relatives a la protection et la conservation de l’environnement : creation de sentiers ecologiques, reforestation avec reimplantation de plantes menacees de disparition, jardins botaniques, serre d’orquidees, pisciculture, jardins pour la culture des fruits et plantes utilisees pour nourrir les animaux presents dans le centre etc…

 

Quant aux personnes travaillant au sein du refuge, elles sont au nombre de sept, huit, auxquelles il faut rajouter les universitaires venant realiser leur stage pratique et les volontaires venant du monde entier passer quelques semaines ou quelques mois au sein du centre.

 

Cote financement, ce centre prive doit vivre sans aucun financement du gouvernement.

L’accueil du public et des volontaires est donc la principale source de financement du centre.

 

Ci-dessous quelques images…

CIMG8278

CIMG8285

CIMG8317

CIMG8319

CIMG8322